UNE IPA, S’IL VOUS PLAIT !



On la voit partout. C’est la star depuis quelques années. Même si ces derniers temps elle laisse le flambeau à ses petites sœurs comme la brute IPA, l’Impérial IPA ou encore la NEIPA. Elle n’en demeure pas moins une des bières les plus convoitées.


Et ce n’est pas aujourd’hui que son règne va s’essouffler !


MAIS QUELLE EST SON HISTOIRE ?

Une IPA de son vrai nom India Pale Ale – oui c’était un peu long pour la commander au Pub – a vu le jour il y a bien quelques siècles, aux alentours du XVIII, en Angleterre. Oui oui, elle n’est pas toute jeune !


L’histoire raconte que cette bière aurait été créée par George Hodgson, brasseur à la Bow Brewery à Londres. Il lui aurait été demandé de créer une bière pour les Anglais situés dans les colonies indiennes.


Cette bière devait supporter le long voyage entre l’Angleterre et l’Inde. Pour confectionner cette bière particulière, il serait parti de la base de ses Pale Ales auxquelles il ajouta une quantité plus importante de houblon en maintenant une teneur en alcool plus élevée que les Pale Ales traditionnelles. En effet, ces modifications permettaient à la bière d’être préservée pendant son long voyage en mer qui pouvait durer de 4 à 6 mois.


Résultat, ce mélange donna une bière blonde beaucoup plus amère et plus forte.


C’est ainsi qu’est née la IPA !


Cette histoire courte est la version très simplifiée de la IPA et qui n’est pas complétement vraie. En effet, le mérite de la création de cette bière ne peut être attribué à George Hodgson, même s’il fut un élément important dans l’essor de cette bière, néanmoins, il n’en fut pas le créateur.


THE TRUE STORY

Les brasseries Anglaises exportant leurs bières en Inde rencontraient des difficultés pendant ce long voyage. Les bières s’abimaient et devenaient plates pendant la traversée car, elles étaient exposées à des températures plus élevées et étaient bousculées dans les coques des navires.


Il fallait trouver une solution pour remédier à ce grand problème : rendre la bière buvable.



gif


En 1760, on apprit que l’ajout de houblon à toutes les bières permettait de les fortifier lors des voyages vers des climats plus chauds. Ainsi, le houblon fut ajouté à tous les types de bière (Pale Ale, Porter...)


Plus tard, au début du XVIII siècle, George Hodgson provoque l’essor de cette bière.


Sa brasserie, la Bow Brewery était populaire auprès des commerçants de la compagnie des Indes Orientales, sans doute grâce à sa proximité des docks et aussi grâce aux crédits qu’il accordait aux officiers (les bières pouvaient être payées une fois revendues en Inde)


C’est ainsi que George Hodgson fut un des premiers brasseurs à vendre à grande échelle en Inde.


Quelques années plus tard on retrouvera des IPA confectionnées par les brasseries Allsopp, Bass et Salt. Ils améliorèrent la recette de la Pale Ale houblonnée de Hodgson et s'emparèrent du marché indien.


Au début du 19ème siècle, la "Pale Ale préparée pour le marché indien" gagnait en popularité à mesure que les exportations augmentaient. Et, ce n’est qu’en 1835 qu’est apparu la première mention de l’expression « India Pale Ale »


A la base cette bière était produite en exclusivité pour l’Inde. Ainsi, très peu d’anglais avait connaissance de son existence et même l’avait goûtée. Il fallut attendre 1840 pour que celle-ci deviennent populaire en Angleterre.


Et c’est encore une période trouble pour la IPA car l’intérêt soudain des Anglais pour cette bière fait l’objet de nombreuses théories…


Malheureusement, avec le temps la passion pour la IPA s’essouffla pour laisser place à d’autres bières plus légères à fermentation basse.


Elle se verra renaitre à la fin de la prohibition aux États-Unis avec des nouveaux styles de houblons créés sur le continent américain. Ces nouveaux brasseurs laissent alors libre leurs imaginations pour créer des nouveaux style d’IPA toujours plus incroyables les uns que les autres.




80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout